Quelle formation pour développer vos capacités en vente ?

commercial

Le commercial tient une place importante au sein d’une entreprise. Il joue le rôle d’intermédiaire entre la firme et la clientèle. Les missions d’un vendeur sont diversifiées. Dans un premier temps, il écoute et accompagne le client. Il s’efforce ensuite de décrocher des contrats ou de réaliser des ventes. Quelle formation suivre pour devenir un bon commercial ?

Avec ou sans diplôme ?

Tenir le poste de commercial ne nécessite pas forcément un diplôme spécifique. Du moment que le postulant remplisse les qualités et les exigences requises par le recruteur, il peut exercer le métier. La profession est accessible sans diplôme, avec un CAP, un Bac pro, un BTS ou encore une Licence pro. Le recrutement de vendeurs s’effectue à différents niveaux selon les spécifications de l’employeur. Pour occuper un poste d’encadrement, vous devez avoir un BTS au minimum. Hormis les diplômes et certifications, les recruteurs tiennent compte de la personnalité du candidat. Les postulants sont généralement soumis à des épreuves collectives pour permettre à l’employeur d’estimer leur capacité à exercer le métier. Après la phase d’embauche, le commercial travaille de suite sur le terrain. Sa performance sera mesurée à partir des résultats fournis. Selon le profil et l’expérience du professionnel, le métier peut promettre plusieurs évolutions de carrière. Un bon commercial peut devenir chef de rayon s’il détient un BTS ou une Licence. Un diplôme de Master renforcé par des années d’expérience permet de tenir un poste à responsabilité dans le futur. Notez que le salaire d’un commercial évolue selon ses qualifications. Pour obtenir des informations complémentaires sur la formation techniques de vente, la formation commerciale ou en coaching de vente, cliquez ici.

Les recruteurs, de plus en plus stricts dans la sélection

Il est vrai que le métier de commercial est accessible sans diplôme. Cependant, le recrutement en vente est devenu de plus en plus strict. Certaines enseignes exigent un BTS ou du moins un Bac. Les postulants diplômés ont plus de chance d’être recrutés et de décrocher des emplois stables. Le CAP Employé de commerce multispécialités ou Vente option A/B vous permettra d’intégrer directement la vie active. Parmi les autres issues, il y a le Bac Pro commerce, le BTS relation client et le DUT techniques de commercialisation. Certains établissements supérieurs proposent une formation de vente de niveau Bac+3. Cette dernière permet d’accéder à des domaines plus spécifiques de la vente. Les grandes écoles de commerce forment des futurs responsables et attestent des diplômes de Master en fin d’étude.

La vente étant la clé principale des rentrées d’argent pour les entreprises, elle semble bien se porter. Le secteur offre plusieurs opportunités d’emploi (temporaire et stable) aux candidats. L’exercice des professions du commerce nécessite pourtant plus de flexibilité en termes d’horaire. Il est fort probable que les vendeurs ou commerciaux travaillent le samedi et les jours fériés. Selon le cas, les agents de terrain peuvent s’attendre à des déplacements fréquents. La pression des objectifs est aussi une contrainte à estimer pour l’exercice des métiers du commerce. En contrepartie, les vendeurs seront récompensés par des intéressements ou des cadeaux particuliers. Ces derniers seront accordés une fois l’objectif atteint.

Les qualités requises pour devenir un bon vendeur

Outre les qualifications professionnelles, certaines qualités sont à détenir pour tenir le poste de commercial. Ces potentiels sont à cultiver au long du cursus universitaire ou de l’exercice du métier. Un bon commercial doit avoir une grande aptitude d’écoute pour mieux cerner la demande du client. La capacité de persuasion est également une qualité indispensable afin de réussir la stratégie commerciale ou la stratégie de vente. Un vrai commercial doit maîtriser son domaine d’activité (demande, concurrence…). Sourire et bonne élocution, telles sont les meilleures armes pour gagner la confiance de l’acheteur. Un bon vendeur doit aussi avoir le goût du défi.

Plan du site